Recherche

Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Agapanthus 'Blue Heaven' (La plante du mois)

Intérêt des pots à parois pénétrables par les racines

Déformations racinaires en conteneurs plastiques - Arexhor G.E. 2012 © Marc Miquel

Les systèmes racinaires en culture en pots sont souvent déformés par rapport à ce qu’ils seraient en pleine terre. Cela affecte le végétal en pot, sa capacité à se développer, son devenir après plantation et particulièrement sa résistance aux stress dans les milieux difficiles (sécheresse…). Les pots biodégradables à parois pénétrables par les racines sont constitués de matériaux poreux qui permettent un cernage aérien des systèmes racinaires. Cette modification du système racinaire limite les conséquences de la culture en pot, en permettant la formation de bourgeons racinaires prêts à repartir dès la plantation. Sur un plan environnemental, ces pots, agréés en agriculture biologique, utilisent de plus en plus de ressources renouvelables et, plantés avec le végétal, ne génèrent pas de déchets après emploi.

Introduction

La plupart des plants ornementaux, forestiers, viticoles, sont aujourd’hui cultivés dans des pots plastiques jetables (98 % du marché européen). Ces pots plastiques, peu coûteux et bien adaptés à la mécanisation, ont cependant des conséquences néfastes sur les systèmes racinaires, comme la formation de « chignons ». Par ailleurs, ils utilisent des ressources non renouvelables. Le marché français représente près d’un milliard de pots consommés et jetés chaque année. Le plus souvent, leur durée d’emploi n’excède pas quelques semaines.
Actuellement, la raréfaction des ressources pétrolières et l’obligation de recyclage des déchets ont relancé l’intérêt porté aux solutions alternatives issues de produits organiques, biodégradables et renouvelables. Dans le contexte de recherche d’adaptation des végétaux au changement climatique, l’intérêt agronomique pour le cernage aérien des systèmes racinaires se trouve également renforcé. Ce cernage aérien obtenu en pot à paroi poreuse découle des ressources génétiques de la plante et du comportement qu’elles induisent sur le système racinaire.

Croissance racinaire

Le système racinaire permet la fixation de la plante dans son milieu de culture, puis dans le sol après plantation. Il assure également l’alimentation en eau et en sels minéraux de la plante. Selon l’espèce, ce système racinaire peut prendre plusieurs formes (pivotantes, fasciculées, traçantes…).
Les racines se développent selon un géotropisme positif en lien avec la présence de statolithes, amyloplastes localisés dans les apex racinaires. Les autres mécanismes de régulation de la croissance racinaire sont encore mal connus ; un hydrotropisme positif semble agir en relation avec le précédent pour l’accès aux ressources en eau. Un thigmotropisme négatif permet à la racine de contourner les obstacles solides pour rechercher les zones de croissance possibles (Lüttge, Leitz).
La ramification en racines et radicelles, pourvues de poils absorbants qui assurent l’absorption de l’eau et d’éléments nutritifs, représente un élément de qualité essentiel du système racinaire.

Lire la suite...

Sigrid Hansen-Catania (avec la participation de Marc Miquel)
ingénieur horticole, horticulture durable, Fertil International
Conférence dans le cadre de la journée à thème de Paris 2013

Voir la publication