Recherche

Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Agapanthus 'Blue Heaven' (La plante du mois)

Pratiques environnementales à Montpellier


Montpellier et la DPB en quelques chiffres

250 000 habitants (plus forte croissance nationale avec Toulouse et Nantes). Agglomération de 400 000 habitants.
5 708 ha de surface communale.
450 ha d’espaces verts ouverts au public, en croissance régulière (+13,5 ha en 2005, +27 ha en 2006, +5 ha en 2007, +5 ha en 2008).
395 ha d’espaces boisés classés au PLU (Plan local d’urbanisme).
Missions : « Concevoir, réaliser, protéger, développer et promouvoir le patrimoine végétal paysager en harmonie avec l’urbanisme de la ville et le souhait des habitants ».
350 ha gérés par le service, 192 agents.
Un centre horticole de 5 700 m2 (production de 270 000 annuelles et bisannuelles).
20 000 arbres d’alignement, 90 aires de jeux.

Photo Montpellier

Évolutions

Évolution jusqu’au début des années 1990 : gestion horticole courante et degré élevé de technicité, avec des besoins élevés (humains, matériels), de nombreux intrants (engrais, pesticides…), et « uniforme ».
Début des années 1990 : mise en place de la gestion différenciée avec, en 1994, colloque de Strasbourg « Vers la gestion différenciée des espaces verts ».
Nouvelle démarche qui introduit la notion d’entretien écologique dans la gestion des espaces verts urbains. Il s’agit de faire varier l’entretien des espaces en fonction de leur situation et de leur usage, et de développer la biodiversité en milieux urbains.
But : avoir une gestion plus respectueuse de l’environnement
et plus économe.
À Montpellier : mise en place de 3 codes qualité (rustique, classique et prestige) et d’un outil de gestion, « les jardins de Montpellier ».
Modes de gestion en espaces verts.
Une forte présence de milieux naturels.
Une transition logique vers le Système de Management Environnemental.

Photo Montpellier

Contexte national

Nouveaux enjeux pour les SEV : prise en considération plus forte de l’environnement par la population, introduction de la concertation dans la vie publique, développement des Agendas 21, des normes ISO dans les collectivités, application de la LOLF (Loi organique relative aux lois de finances)…

Contexte local

Besoin de recenser, de structurer les actions existantes, besoin de valoriser nos actions, volonté de faire participer les agents, inscription dans la continuité (contrairement à la mise en place de la GD), volonté de la direction.

 

Laurent GuillaumeLaurent Guillaume
Service des espaces verts de Montpellier
Colloque jardiner autrement 2011



 

 

 

Lire la suite (PDF)...

Acheter en ligne

 

                                       

alt alt