Recherche

Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Agapanthus 'Blue Heaven' (La plante du mois)

Des jardins écosystémiques

Les réflexions menées par certains agronomes des parcelles cultivées peuvent-elles servir aux «jardiniers» souhaitant aller vers la conception et la gestion de jardins à faibles intrants et impacts environnementaux ? Ces apports potentiels résident moins dans les transferts ponctuels de techniques, qui s’opèrent déjà entre les horticulteurs au sens large, que dans l’originalité des méthodes nouvelles de raisonnement visant à mieux prendre en compte la complexité du vivant et les interactions multiples régissant le fonctionnement global de l’espace. Une première théorisation des concepts a débouché sur une vision de la parcelle cultivée comme un agro-écosystème, dans lequel l’enchaînement des actes techniques résulte d’une série de processus en évolution constante : processus biologiques, agronomiques, écologiques, décisionnels, sous la dépendance simultanée des précédents culturaux, de l’environnement pédoclimatique, de l’écosystème alentour, des objectifs de production et des producteurs.

 

Jardin familaux

Néanmoins, si aujourd’hui la nécessité de développer des approches intégratives ou systémiques fait globalement consensus chez tous les praticiens du vivant, les moyens concrets à mettre en oeuvre pour traduire cette volonté dans la conception et la gestion, au quotidien d’itinéraires techniques, restent l’objet de multiples questionnements. Parallèlement, les travaux des agronomes des agro-écosystèmes ont également fait évoluer la réflexion sur les notions de conseils techniques, de préconisations et sur les méthodes de diffusion des nouvelles pratiques. Dans un contexte en mutation permanente, il s’agit moins de construire des idéotypes «clef en main», censés limiter les risques, que de développer des stratégies permettant, en toutes circonstances, de s’adapter à ces risques ; il s’agit moins d’agir directement sur les composantes des itinéraires techniques pour les figer dans un optimum supposé, que de parvenir à maîtriser les situations qui conditionnent elles-mêmes l’évolution de ces composantes et donc le résultat final.

C’est donc de véritables changements de paradigmes que les praticiens doivent opérer pour satisfaire à ces enjeux de complexité et d’approches intégratives. À l’échelle de la parcelle cultivée ou du jardin, soutenir ces changements avec des outils méthodologiques appropriés constitue donc l’un des défis à relever pour tous ceux qui veulent promouvoir le «produire ou jardiner autrement». En partant du concept de prototypage, développé par les agronomes depuis une dizaine d’années, nous élargirons sur d’autres outils et méthodes permettant d’accompagner ces nouvelles démarches, et nous conclurons sur les transferts possibles de ces réflexions, de la parcelle agronomique cultivée au jardin.

Pascale Guillermin Agrocampus ouestPascale Guillermin - Agro Campus
Colloque jardiner autrement 2011
 




 

 

Lire la suite (PDF)...

Acheter en ligne


 

FranceAgrimer alt