Recherche

Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Agapanthus 'Blue Heaven' (La plante du mois)

Terra botanica (Angers) : Les arbres s'enracinent

Palmier du Sénat centenaire en cours d’installation © Didier RobinoTerra Botanica, parc du végétal unique en Europe, accueille chaque année environ 300 000 visiteurs qui viennent y contempler l’extraordinaire diversité végétale des 5 continents. Ils peuvent admirer le résultat d’une fl oraison colorée ou le déploiement d’une feuille gigantesque, mais nous, professionnels, devons être plutôt attentifs à la partie invisible que sont les racines des végétaux. Le système radiculaire est présent sur le parc sous formes souterraine et aérienne, et les soins apportés aux plantes sont différents suivant ces critères.
 

Les racines à rude épreuve (chantier et appréhension du sol)

Le sol a longtemps été considéré uniquement comme un support, sans prendre en compte toutes les fonctions environnementales et les organismes qui le peuplent. Lors d’un chantier comme celui de Terra Botanica, comme dans tout autre chantier paysager, les racines qui se trouvent dans cet environnement sont sujettes au tassement, par le passage répété d’engins. Cela entraîne une asphyxie racinaire, qui nuit au développement de la plante, voire qui la conduit à sa mort ! Il est donc important, pendant les chantiers, de créer un périmètre de protection autour des plantes, de façon à éviter ces problèmes. Le cahier des charges du substrat doit être rigoureux et prendre en compte les particularités et les besoins de chaque plante.
De plus, l’ancrage racinaire est une composante importante de la stabilité de l’arbre (technique sans tuteur utilisée à Terra Botanica). Les parties aériennes des plantes ont souvent une croissance assez régulière et sont influencées par la compétition pour la lumière. Les systèmes racinaires ont une croissance beaucoup plus opportuniste. Le sol est un milieu beaucoup plus hétérogène que l’air, avec des barrières impénétrables pour les racines. Pour cela, la préparation du fond de forme ainsi que le substrat entourant la plante sont primordiaux. Il faut tuteurer le moins possible les arbres, car cela empêche le tronc et le système racinaire de s’adapter au vent, et veiller à recréer une humification dans le périmètre du houppier.

Lire la suite...

Didier Robino
directeur technique et scientifique, Terra Botanica
Conférence dans le cadre de la journée à thème d'Angers 2013

Voir la publication