Recherche

Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Agapanthus 'Blue Heaven' (La plante du mois)

Vers une approche écosystémique du jardin

Le jardin, un véritable écosystème au coeur de la ville
Dans les milieux urbanisés, les parcs et espaces verts constituent de véritables écosystèmes. Ils possèdent leurs propres caractéristiques liées à leur environnement naturel : géographie, exposition, sols, mais aussi à leur histoire. En eff et, en ville, l’environnement naturel a le plus souvent été largement remanié. Les sols, par exemple, assez souvent issus de remblais, sont de mauvaise qualité. La végétation en place ne présente pas toujours d’intérêt et peut même être contaminée par des espèces plus ou moins envahissantes. De plus, l’environnement urbain est plutôt hostile : bruit, pollution, proximité des infrastructures… La conception d’un parc doit s’appuyer sur ces différents éléments pour créer un espace de qualité, mais elle doit aussi répondre à un ensemble de fonctions, notamment des fonctions d’accueil. Le projet paysager permet de trouver cet équilibre.

1 - Des jardins aux multiples fonctions
Des espaces de respiration au coeur de l’urbanisation

Les orientations de l’urbanisme aujourd’hui, et notamment les orientations régionales définies dans le Schéma Directeur Régional d’Ile-de-France, préconisent une densification des zones urbaines, pour contrer la tendance à l’étalement urbain qui s’est développé ces dernières années au détriment des surfaces agricoles et des espaces naturels. Cette densifi cation a un sens car elle permet de reconstruire la ville. Mais elle ne peut s’opérer dans de bonnes conditions pour les habitants que si elle laisse une part à la création d’espaces verts, et aujourd’hui non seulement aux espaces verts mais à une véritable trame verte. Cela signifie que la création de ces jardins dans le cadre des opérations urbaines doit être réfléchie à une échelle plus vaste de territoire permettant d’identifier les espaces verts et naturels environnants, les liens fonctionnels possibles et les continuités écologiques potentielles.

Il s’agit donc de développer un autre regard sur le territoire pour intégrer la trame verte et bleu du Grenelle de l’Environnement. Les parcs et les coulées vertes peuvent dans ce cadre avoir une vocation structurante pour l’espace urbain. À titre d’exemple, on peut citer, dans le Val-de-Marne, le parc du Coteau à Arcueil-Gentilly, qui a permis, dans un espace urbain dense, de « recoudre » des espaces séparés les uns des autres et déstructurés par le passage d’infrastructures (autoroute), ou la coulée verte Bièvre-Lilas qui, s’insérant dans le milieu urbain, permet de structurer les espaces publics.

Parc des Hautes-Bruyeres, jardin du silence -  © Cg 94

Des espaces qui doivent s’adapter aux différents usages et différents publics
En ville, les parcs sont en premier lieu des espaces récréatifs pour une population à la recherche de verdure et de détente. Des enquêtes auprès des usagers des parcs départementaux menées par le conseil général du Val-de-Marne ont ainsi montré que les parcs étaient souvent perçus comme des lieux « pacifiés » où peuvent coexister différents usagers et différentes générations. Les usagers sont souvent demandeurs de différents équipements pour leurs loisirs : aires de jeux, parcours sportifs, terrains de sports, jeux d’eaux… Il s’agit donc, dans la conception des parcs, de procurer la possibilité d’usages variés pour divers publics, tout en maintenant une qualité paysagère et en s’adaptant à l’environnement. Les parcs départementaux tentent de concilier ces diff érents aspects et offrent différentes activités destinées à diff érents usagers. Ainsi, sur certains parcs comme le parc du Coteau, des skate-parcs sont conçus, à destination d’un public plutôt jeune.

Les jeux d’eau sont également très prisés sur les nouveaux parcs urbains même si, aujourd’hui, les contraintes de fonctionnement et les coûts de gestion obligent à examiner avec beaucoup d’attention la réalisation de telles installations. Les parcs départementaux de la Plage-Bleue et de la Saussaie-Pidoux bénéfi cient ainsi d’installations de jeux d’eau très attractives.
 

Lire la suite (Pdf)

Isabelle Chagnot
Direction des espaces verts et du paysage
Conseil général du Val-de-Marne
Conférences et échanges Jardiner autrement - Paris 9 février 2012

 

Acheter la publication...

 

alt FranceAgriMer Ecophyto2018 Onema Soufflet vigne